Jeudi 21 Septembre 2017 -
Le Gîte de la valette c'est aussi l'histoire d'une maison de maçons.

Du milieu du 19ème siècle jusqu'au milieu du 20ème siècle, ce sont des générations et générations d'hommes qui sont partis vers les grandes villes, PARIS, LYON, BORDEAUX, pour travailler dans un domaine où ils excellaient la taille et la pose de pierre ou LIMOUSINERIE et qui ont en retour à diverses périodes transformés cette petite habitation en ce qu'elle est aujourd'hui.



[Agrandir]
Vers 1830
Architecture typique des chamières Creusoises, la maison est à vocation agricole et les 2/3 de sa surface sont consacrés à cet usage, les matériaux utilisés sont locaux : pierre de taille et de construction en granit, couverture végétale en paille de seigle, l'influence des migrations n'est pas encore constatée.

[Agrandir]
Vers 1880
L'architecture reste typique, la vocation agricole et les matériaux restent les mêmes. Première amélioration, le besoin de lumière est à l'ordre du moment, les ouvertures s'agrandissent.

[Agrandir]
Vers 1930
L'architecture devient résolument moderne, la vocation d'habitation prend le pas sur celle agricole, manifestement les revenus viennent d'ailleurs que de l'exploitation. Les matériaux traditionnels résistent mais avec les améliorations d'infrastructures du département, ils viennent aussi de beaucoup plus loin (tuiles, lambris de pin) accentuant la notion d'aisance.

[Agrandir]
Vers 1967
L'architecture n'a pas changée, de nouvelles générations de maçons n'ont pas remplacées les anciennes, l'habitation n'évolue plus. L'activité agricole est pratiquement nulle, ce sera la dernière année de la couverture végétale qui sera remplacée par de la tôle (par manque de moyens financiers).

[Agrandir]
Vers 2004
L'architecture à été restaurée avec les matériaux les plus couramment utilisés dans la région, l'ambiance intèrieure a été préservée. L'activité agricole n'existe plus, c'est devenu une résidence secondaire.